L'histoire de notre joli village de Sausset-les-Pins

17.03.16

SAUSSET LES PINS A 92 ANS !

L'étymologie du mot Sausset est "Salcetum" qui signifie "sol sec".
Sausset-les-pins a longtemps été un quartier de la commune de Carry-le-Rouet ; c'est en 1908 que Sausset les pins a commencé a prendre son indépendance, après des années de conflits.

La première élection municipale saussetoise a lieu le 1er juin 1924 et l'installation du conseil municipal le dimanche 8 juin 1924, avec l'élection de M. Adolphe Fouque, dont une rue du village porte son nom aujourd'hui.

La pêche aux thons

La seinche aux thons fait partie intégrante de l'histoire de notre village.

A l'époque du passage des thons, les guetteurs se précipitaient sur le port et sonnaient avec une corne de brume. Tous les hommes embarquaient et au large ils remontaient les thons avec une technique bien particulière. C'était un spectacle incroyable et inoubliable que de nombreux peintres ont immortalisé, notamment Joseph Suchet, dont le tableau est exposé au musée des Beaux-arts de Marseille.

Un village de villégiature...

Le développement s'est fait grâce à la villégiature "de proximité" pour les marseillais. Les plus aisés d'entre eux y devenaient propriétaires d'une résidence secondaire appelée encore aujourd'hui "cabanon". L'un des premiers et plus riches à s'y établir est Jean-Baptiste Charles-Roux, industriel de l'huile et du savon qui fait construire son château en 1855, par Jean Letz, collaborateur d'Espérandieu. La demeure était accompagnée d'une ferme de style pittoresque, détruite depuis et de jardins qui descendaient jusqu'à la mer. Depuis le Château a été vendu et divisés en appartements.

La création de la ligne en corniche du P. L. M., vers 1915, accentue le phénomène. A la fin des années 1920, Sausset est devenu un centre de villégiature estivale et hivernale, classé station touristique et dont les principaux revenus communaux proviennent de la location de propriétés. Cependant ces cabanons étaient relativement modestes, car bien peu subsistent actuellement. L'urbanisation des quartiers côtiers date de l'après dernière guerre (années 1945-1969) et surtout de ces trente dernières années. L'arrivée du TGV au début des années 2000 a encore plus accéléré l'urbanisation du village et de ses environs.
Partager cet article
Tous les articles